Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 09:50

FRANK-WILL

Peintre et aquarelliste. Nanterre (Hauts de Seine) 13 mars 1900 - Clichy (Seine) 29 décembre 1950. Fils du peintre Frank Boggs d’origine américaine, Frank-Will a signé à ses débuts Franque, William Frank, ou seulement Frank ; c’est en 1919 qu’il adopta définitivement son pseudonyme. Entre 1914 et 1918, il séjourna chez son père, boulevard de Clichy. En 1916, il se consacra plus spécialement à l’aquarelle, qui constitue le meilleur de son œuvre, plus que les huiles parfois lourdes et empâtées, sauf peut-être les dernières. L’année suivante, il rencontra Gen Paul, qu’il a influencé à ses débuts, et Leprin qui deviendront ses amis. Gen Paul l’entraîna dans la fameuse Chignolle, fanfare de peintres locaux. Impossible de répertorier toutes les adresses qu’il eut sur la Butte. Pendant la guerre il résida au 37, rue Pigalle, puis s’installa finalement 1, boulevard de Clichy, au-dessus du café des Artistes. Pierre Bureau, dans son livre sur Leprin raconte que Frank-Will qui avait reçu en héritage en 1926, la somme de 80.000F en liquide alla les “placer” chez Manière, rue Caulaincourt, à charge pour lui de prélever sur cette somme le coût de ses consommations ainsi que celles de ses amis. Inutile de dire qu’il ne fallut que quelques mois pour épuiser l’héritage. Denis Coisne, de Bourg-en-Bresse, a publié la seule monographie connue d’un artiste qui vaut souvent mieux que sa réputation de peintre facile. Il faut dire que sa production fut abondante pour une carrière somme toute assez courte, il est mort à 50 ans. On pouvait voir ses aquarelles chez Georges Petit (1929), chez Terrisse, Keller et Yvonel, ainsi que chez Henri Bureau dans sa galerie du 54, rue de Rochechouart. Montmartre et Paris ont été ses sujets favoris, cependant il avait aussi peint des marines, des bateaux et des galions, la côte normande (1922), des orchestres (1927), la province, Moret sur Loing, la région parisienne, Mantes (1928 et 1938), des “bacchanales” (1941), et le Maroc (1948). Inhumé au Père-Lachaise, près de ses parents.

© Éditions Roussard - Dictionnaire des Peintres à Montmartre

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique gioan - dans aquarellistes à découvrir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de dominique gioan aquarelliste, l'ART caché, c'est nous!
  • Le blog de dominique gioan aquarelliste, l'ART caché, c'est nous!
  • : mon blog , c'est mon journal d'aquarelliste, j'y parle de ce qui m'a mené vers l'aquarelle , de mon Atelier du passage où je suis professeur d'aquarelle, de mes stages:à saint malo, en Irlande ,et de mon actualité:mes expositions, les galeries où j'expose, mon livre éd Massin"une aquarelliste à Paris", mes dvd de cours réalisés par une jeune boîte de production:les cerveaux électriques .
  • Contact

Profil

  • dominique gioan
  • J'ai découvert l'aquarelle à Bruxelles à l'école Pierre Chariot alors que je cherchais déjà à apprivoiser la lumière et la transparence dans le vitrail!
J'enseigne l'aquarelle à l'ATELIER DU PASSAGE dans le 17ème arr.de PARIS
  • J'ai découvert l'aquarelle à Bruxelles à l'école Pierre Chariot alors que je cherchais déjà à apprivoiser la lumière et la transparence dans le vitrail! J'enseigne l'aquarelle à l'ATELIER DU PASSAGE dans le 17ème arr.de PARIS

Salon au GRAND PALAIS

SALON  DE  LA  PEINTURE  A L'EAU AU GRAND PALAIS  PARIS
"Brume sur le Gange"
 D.Gioan
95cm par 80cm

Vidéos de D.Gioan

Texte Libre

Texte Libre

Salon des Petits formats

SALON DES PETITS FORMATS AU GRAND PALAIS: ARRÊT SUR IMAGE :
Auberge Nicolas Flamel      D.Gioan      30cm sur 40 cm
 Aquarelle originale extraite du livre "Une aquarelliste à Paris"
éd.Massin 2005 (5000 exempl)    éd.bilingue Massin 2009 (fr,anglais)
                 

b.jpg