Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 19:20


GRANDE NOUVELLE A L'ATELIER DU PASSAGE -
MONSIEUR WONG WA NOUS FERA L'HONNEUR DE DONNER DES COURS DANS NOTRE ATELIER DANS LE 17 ème ARRONDISSEMENT DE PARIS EN JANVIER wong.wa.free.fr
CES JOURNEES DE COURS SERONT EXEPTIONNELLES . 


FLEURS ET OISEAUX   Dimanche-17janvier


BESTIAIRE CHINOIS  Dimanche31janvier DSCF1325.JPG                                                                       
Inscriptions ouvertes places limitées . renseignements par tél /0625140388 auprès de D.GIOAN
matériel fourni 60 euros 6h de cours-


VU le succès des inscriptions, dès le premier jour, nous proposerons des dates supplémentaires, en mars, des samedis et dimanches ..sur le thème paysages ,les fleurs et oiseaux, les encres jetées etc...

NOUVEAUX COURS DE PEINTURE CHINOISE  PROGRAMMES :  ( PAYSAGES CHINOIS )

Bonjour,
étant donné que nos journées de stage de peinture chinoise du 17 janvier ( fleurs et oiseaux) et 31 janvier (bestiaire chinois ) avec Mr Wong Wa sont complètes comme au musée Guimet;

 Nous ouvrons 2 journées supplémentaires le samedi 13 et dimanche 14 mars : thème PAYSAGES:
La peinture chinoise de paysage occupe depuis le Xe siècle la première place dans la hiérarchie desgenres de la peinture chinoise .Elle est l'expression subjective de la nature, à la fois poétique et spirituelle .Grâce à une approche historique et pratique,Wong Wa permettra à chacun d'entrer dansl'intimité de cet art et d'approcher avec lui l'une des plus hautes expressions de la sensibilité chinoise .


Copie-de-281120091326.jpg


 

VU LE SUCCES ARTISTIQUE ET PEDAGOGIQUE DE notre professeur monsieur Wong wa 
nous avons ouvert d'autres dates avec lui sur le thème :

 

 BRUMES ET ENCRES JETEES SAMEDI ET DIMANCHE 27 et 28 mars de 10h à 17h

DSCF6079.JPG DSCF1536.JPG
 
 ET AUSSI LES 8 ET 9 MAI: THeme:  FLEURS , COULEURS et ROSEAUX






 


 

  L'encre est le médium absolu de l'expression chinoise, que l'on ait du talent pour peindre ou pour écrire. Elle est la porte qui s'ouvre sur d'immenses champs des possibles : que ce soit par le langage des mots ou le langage des formes.
   Durant ce stage, nous aborderons la peinture chinoise par une découverte et une analyse des différents styles et chefs-d'œuvres des grands maîtres chinois.
   Ensuite, nous travaillerons formes et paysages à l'encre de Chine sur du papier de riz. Je souhaite partager avec vous mes connaissances dans la pratique de cette technique où le métier importe moins que la qualité spirituelle et poétique de l'inspiration.

   Dans les œuvres de Wong Wa, on perçoit une grande compréhension et une profonde connaissance de l'ancienne pensée chinoise tant de " l'Harmonie universelle (taï chi)" que du principe confucéen de " juste milieu ", de l'esprit " Zen " du bouddhisme chinois, que de la " Transparence limpide " du taoïsme. De fait, son idéal esthétique a une forte imprégnation orientale, basé sur le dualisme entre le Yin et le Yang , entre le plein et le vide.


   W
ong Wa est diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts du Fujian (Chine). Après un séjour à Hong Kong où il est critique d'art, il gagne la France en 1984. Depuis, à travers ses recherches picturales, il développe une vision créative de la peinture chinoise.
Wong Wa a participé à diverses expositions personnelles (Amorc, Adac, ….) et collectives (Salon d'Automne, Salon des Indépendants, Calligraphies,…). En 1999, il expose au musée d'art contemporain de Taiwan.

« WongWa est originaire de la Province côtière du Fujian en Chine. Manifestant dès son jeune âge un grand intérêt pour les arts plastiques, il commence à l’adolescence son apprentissage auprès de grands artistes de différentes spécialités : peinture, calligraphie, gravure de sceaux, sculpture et peinture occidentale. En 1978, il décide de quitter la Chine pour Hongkong, ville qui constitue un pont aussi bien sur le plan intellectuel qu’architectural et social, entre l’orient et l’occident. Pendant sept ans, il travailla alors dans la publicité et réalisa nombres d’affiches de cinéma pour la production hongkongaise mais il approfondit également durant cette période sa connaissance de la calligraphie et des sceaux et publia régulièrement dans une revue une chronique critique sur le sujet. A partir de 1980, il réalisa ses premières séries de sculptures.

En 1984, WongWa décida d’émigrer à nouveau et de gagner la France. Là, il réalise nombre d’oeuvres, stimulé et inspiré par les théories et les oeuvres des différents courants artistiques occidentaux. C’est toujours avec une grande humilité qu’il suivit ou s’intéressa aux grands maîtres de son temps. Il fut et reste toujours imprégné de la riche tradition culturelle, littéraire, esthétique et philosophique et en particulier par l’ancien courant philosophique du taoïsme ; il continua donc son œuvre, à la fois isolé et protégé de la concurrence, dans cet esprit, sans se soucier trop de la renommée et du succès économique.

WongWa poursuit un équilibre selon trois lignes : il souhaite guider le spectateur à naviguer entre la peinture et l’image, entre une représentation figurative et une représentation abstraite entre le passé et le présent. Les oeuvres de WongWa, sont le témoignage de cette inspiration ; détachées du souci de laisser une trace tout en laissant une, et faisant sans cesse un clin d’oeil à celles du passé. Son art est donc par définition et pour toutes ces raisons un art métissé et vivant, car né d’un incessant aller-retour entre l’orient et l’occident, et stimulé par cette dynamique infinie. »

Extraits du texte de Nancie P.

JPEG - 49.5 ko
Larmes du Voyageur
Calligraphie de WongWa

L’encre est le médium absolu de l’expression chinoise. Elle est la porte qui s’ouvre sur d’immenses champs des possibles : que ce soit par le langage des mots ou le langage des formes.

WongWa vit et travaille en France où il participe à diverses expositions personnelles et collectives et enseigne son art à l’Université ainsi qu’au Musée Guimet et....

....à l'ATELIER DU PASSAGE

Repost 0
Published by dominique gioan - dans Activités de l'atelier
commenter cet article
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 10:09


 "Quinzaine du 8 décembre 2009" jusqu'à la rentrée:



-Regardez cette vidéo de David Curtis,grand aquarelliste,certes classique mais quel talent!

IL PEINT EN METTANT SON TABLEAU A 75 DEGRES PAR RAPPORT A L'HORIZONTALE!!!

http://video.aol.fr/video-detail/light-and-mood-in-watercolour-david-curtis/515267981
===jhgfIMAG0007nIMAG0007nj.jpg

ll
IMAG0007IMAG0007,
IMAG0007 nIMAG0007 ; njn





   STAGE D4AQUARELLE DE DOMINIQUE GIOAN peindre le ciel et la mer, les arbres dans le
   paysage pendant le festival aquarell'eure


grand-palais-024.jpg soir-e-olivier-yun-bois-boulogne-012.jpg

STAGE Dominique GIOAN professeur d’aquarelle à l’Atelier du passage :www.atelier-passage.com inscription stage soutenir l'association Durée : 1 ou 2 journées Date : 4 et / ou 5 Juin 2010 Nbre de…

Pour lire la suite cliquez ici


© 2009 aquarelle-eure-festival.over-blog.com


-A l'atelier cette semaine ,nous allons encore travailler nos grands voiliers et la mer en essayant d'ajouter des marins sur les bateaux car nous n'oublions pas que le thème général de notre atelier pour ce semestre, ce sont les personnages en activité !!

-puis nous reprendrons le thème de la neige que personnellement j'adore ,nous danserons avec les flocons et les blancs et chacun sera prêt pour faire ses cartes de voeux !
 (voir album: paysages de
neige aquarelles et photos )

171220091406171220091405-1
TABLEAUX DE DOMINIQUE GIOAN

 

 "Quinzaine du 20 novembre 2009"

 -j'ai enregistré un nouveau dvd de cours en direct avec  une boîte de production : "lescerveauxelectriques.com" sur le thème des arbres :sortie décembre
thèmes précédents  :la mer et une nature morte, les poils d'animaux, la neige , et ...les arbres .



-aux cours d'aquarelle, on travaille actuellement les arrières plans d'une nature morte

style :choux,navets ,aubergines.( VOIR L'ALBUM : Elèves,nature morte )




Les dessins à préparer pour la semaine prochaine seront les bateaux avec personnages style " Marin Marie "

Des expéditions polaires en compagnie de Charcot à la bataille de Mers el-Kébir, de la rivalité avec Alain Gerbault à l'amitié avec Eric Tabarly, Marin Marie aura côtoyé tous les hommes de mer qui mar­quèrent son temps, navigué sur toutes les mers occidentales, embarqué à bord de tous les types de navires, depuis les modestes canots des îles Chausey en passant par les vaisseaux de la Marine nationale jusqu'aux plus beaux transatlantiques... où son intervention décisive sur le dessin des cheminées du Normandie restera dans les mémoires.

Coureur d'océan hors pair - l'homme le plus rapide sur l'Atlantique en 1933 avec le Winnibelle - Marin Marie fut aussi un écrivain ma­ritime de premier ordre s'exprimant avec une grande liberté de ton sur l'actualité de son époque. L'intérêt du présent ouvrage est de brosser à partir des archives inédites du peintre, un tableau vibrant de sa vie quotidienne permettant de suivre pas à pas l'itinéraire d'un homme intégralement libre, devenu le plus grand peintre de marine de son temps, tout en restant un merveilleux copain, ne demandant qu'à élargir davantage le cercle de ses amis.



 








-vendredi et samedi cours de peinture chinoise (paysages)au musée national des arts asiatiques Guimet avec Wong Wa



Florence Théard va suivre les cours de Wong Wa au musée Guimet dans 15 jours /
: Thème les animaux ( Les photos suivront ....)


TRES GRANDE NOUVELLE : MONSIEUR WONG WA DONNERA DES JOURNEES DE COURS à L' ATELIER DU PASSAGE EN JANVIER . LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES à  TOUS .(60 euros la journée -6h de cours). Materiel fournis  ( dimanche 17 janvier :fleurs et oiseaux) (dimanche 31 janvier: bestiaire chinois)

ET NOUS RAJOUTONS LE SAMEDI 13 ET DIMANCHE 14 MARS :THEME PAYSAGES ENCRES ET COULEURS: RESERVATIONS OUVERTES AUPR7S DE D.GIOAN: 0625140388

 

Repost 0
Published by dominique gioan
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 19:15
 J'ai tenu à montrer dans cette vidéo le niveau qu'ont atteints mes élèves à l'Atelier du passage car nous progressons tous en même temps en nous encourageant  les uns les autres, tous et toutes sur le même bateau,et le résultat est de très bon niveau . .D.Gioan
Repost 0
Published by dominique gioan - dans Activités de l'atelier
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 23:55
Repost 0
Published by dominique gioan - dans MES AQUARELLES
commenter cet article
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 18:24
 

Je voudrais ici rendre hommage à mon professeur d'aquarelle, celui qui a changé ma vie en me faisant découvrir ce moyen d'expression de moi , celui grâce à qui j'ai tant de bonheur  , il m'a appris son art  au fil des démonstrations qu'il faisait chaque semaine devant nous ,nous regardions le tableau sortir par magie de son pinceau et de son coeur 
MERCI    PIERRE

 

Pierre Chariot ,aquarelliste belge      http://www.pierrechariot.be
Repost 0
Published by dominique gioan - dans aquarellistes à découvrir
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:59

 JAROSLAV SETELIK (1881-1955) PRAGUE .

Repost 0
Published by dominique gioan - dans aquarellistes à découvrir
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 10:53
     

      

Roger Gobron (1899 Bruxelles - 1985 Bruges)

Si certains aujourd'hui considèrent encore à tort et sans raison que l'aquarelle est le « parent pauvre » de la peinture à l'huile, il est urgent pour eux de découvrir ou de redécouvrir le travail prodigieux de Roger Gobron. Durant près de 70 ans, Roger Gobron n'a eu de cesse que de chercher à apprivoiser la fugitive beauté du rêve de l'artiste et de créer, l'espace d'un instant, ce lien entre le peintre et celui qui regarde l'oeuvre. Si on peut reprendre à l'infini une huile, la fluidité et la transparence de l'aquarelle ne permettent pas de corriger les écarts d'émotions. Oui, les aquarelles de Roger Gobron ne peuvent être que sincères afin que rien ne se perde de l'impression extraordinaire qui accompagne la conception.

 

www.rogergobron.com

Repost 0
Published by dominique gioan - dans aquarellistes à découvrir
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 09:50

FRANK-WILL

Peintre et aquarelliste. Nanterre (Hauts de Seine) 13 mars 1900 - Clichy (Seine) 29 décembre 1950. Fils du peintre Frank Boggs d’origine américaine, Frank-Will a signé à ses débuts Franque, William Frank, ou seulement Frank ; c’est en 1919 qu’il adopta définitivement son pseudonyme. Entre 1914 et 1918, il séjourna chez son père, boulevard de Clichy. En 1916, il se consacra plus spécialement à l’aquarelle, qui constitue le meilleur de son œuvre, plus que les huiles parfois lourdes et empâtées, sauf peut-être les dernières. L’année suivante, il rencontra Gen Paul, qu’il a influencé à ses débuts, et Leprin qui deviendront ses amis. Gen Paul l’entraîna dans la fameuse Chignolle, fanfare de peintres locaux. Impossible de répertorier toutes les adresses qu’il eut sur la Butte. Pendant la guerre il résida au 37, rue Pigalle, puis s’installa finalement 1, boulevard de Clichy, au-dessus du café des Artistes. Pierre Bureau, dans son livre sur Leprin raconte que Frank-Will qui avait reçu en héritage en 1926, la somme de 80.000F en liquide alla les “placer” chez Manière, rue Caulaincourt, à charge pour lui de prélever sur cette somme le coût de ses consommations ainsi que celles de ses amis. Inutile de dire qu’il ne fallut que quelques mois pour épuiser l’héritage. Denis Coisne, de Bourg-en-Bresse, a publié la seule monographie connue d’un artiste qui vaut souvent mieux que sa réputation de peintre facile. Il faut dire que sa production fut abondante pour une carrière somme toute assez courte, il est mort à 50 ans. On pouvait voir ses aquarelles chez Georges Petit (1929), chez Terrisse, Keller et Yvonel, ainsi que chez Henri Bureau dans sa galerie du 54, rue de Rochechouart. Montmartre et Paris ont été ses sujets favoris, cependant il avait aussi peint des marines, des bateaux et des galions, la côte normande (1922), des orchestres (1927), la province, Moret sur Loing, la région parisienne, Mantes (1928 et 1938), des “bacchanales” (1941), et le Maroc (1948). Inhumé au Père-Lachaise, près de ses parents.

© Éditions Roussard - Dictionnaire des Peintres à Montmartre

 

 

Repost 0
Published by dominique gioan - dans aquarellistes à découvrir
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 01:27
Aude de Kerros : "L'art caché : Les dissidents de l'art contemporain"
C’est un livre ambitieux qui se veut une suite au fameux essai de Vladimir Weidlé Les abeilles d'Aristée sur la crise de l’ art moderne ; et pourtant la démarche de celle-ci n’en demeurait pas moins esthétique. De nos jours le destin de l’art s’est encore assombri. « l’art contemporain n’est plus une esthétique mais avant tout une morale. sa fonction est de présenter le bien et de désigner le mal. »Aude de Kerros se penche donc sur le schisme apparu au tournant des années 1960 avec l’art contemporain et tente d’exprimer le point de vue de l’artiste car il existe une « arrière-garde » réunissant tout ce qui est exclu : un art caché. Elle s’intéresse aux rapports complexes qui se forment en France entre l’art contemporain devenu art officiel et les divers aspects de « l’art caché ». L'art contemporain a réussi à s’immiscer même dans les églises, parfois au détriment du sacré. Cette art est au-dessus des cultures ; il permet de gommer les identités, d’uniformiser. Elle démontre toutes les compromissions de l’art contemporain avec le pouvoir et son alliance avec le mercantilisme. L’art contemporain est utile pour le pouvoir marchand car il propose toutes ces valeurs que sont l’abondance, l’immatérialité, le renouvellement rapide de la marchandise...Elle reproche aussi l’absence de débats concernant l’art contemporain ou plutôt que les seuls débats se déroulent devant les tribunaux. C’est aussi une des caractéristiques de notre époque moderne : il existe une profusion de loi pour réglementer notre vie et empêcher la libre expression.Ce livre est une synthèse très vaste et précise de l’histoire de l’art contemporain. Nourri de nombreuses lectures et d’anecdotes pertinentes, cet essai possède la qualité plutôt rare de marier la profusion du savoir et de la clarté sans posséder les excès d’un pamphlet.

Nous sommes tous concernés par la suprématie de l'art contemporain nous devons nous battre pour défendre notre art figuratif pour qu'il retrouve sa vraie place!! Dominique Gioan
Repost 0
Published by dominique gioan - dans avis
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 13:16
Repost 0
Published by dominique gioan - dans MES AQUARELLES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de dominique gioan aquarelliste, l'ART caché, c'est nous!
  • Le blog de dominique gioan aquarelliste, l'ART caché, c'est nous!
  • : mon blog , c'est mon journal d'aquarelliste, j'y parle de ce qui m'a mené vers l'aquarelle , de mon Atelier du passage où je suis professeur d'aquarelle, de mes stages:à saint malo, en Irlande ,et de mon actualité:mes expositions, les galeries où j'expose, mon livre éd Massin"une aquarelliste à Paris", mes dvd de cours réalisés par une jeune boîte de production:les cerveaux électriques .
  • Contact

Profil

  • dominique gioan
  • J'ai découvert l'aquarelle à Bruxelles à l'école Pierre Chariot alors que je cherchais déjà à apprivoiser la lumière et la transparence dans le vitrail!
J'enseigne l'aquarelle à l'ATELIER DU PASSAGE dans le 17ème arr.de PARIS
  • J'ai découvert l'aquarelle à Bruxelles à l'école Pierre Chariot alors que je cherchais déjà à apprivoiser la lumière et la transparence dans le vitrail! J'enseigne l'aquarelle à l'ATELIER DU PASSAGE dans le 17ème arr.de PARIS

Salon au GRAND PALAIS

SALON  DE  LA  PEINTURE  A L'EAU AU GRAND PALAIS  PARIS
"Brume sur le Gange"
 D.Gioan
95cm par 80cm

Vidéos de D.Gioan

Texte Libre

Texte Libre

Salon des Petits formats

SALON DES PETITS FORMATS AU GRAND PALAIS: ARRÊT SUR IMAGE :
Auberge Nicolas Flamel      D.Gioan      30cm sur 40 cm
 Aquarelle originale extraite du livre "Une aquarelliste à Paris"
éd.Massin 2005 (5000 exempl)    éd.bilingue Massin 2009 (fr,anglais)
                 

b.jpg